Activités

Les interventions thérapeutiques non médicamenteuses ont été développées dans le but d'améliorer ou d'optimiser l'état de santé et les conditions d'existence notamment des personnes atteintes de la Maladie d'alzheimer (ou maladies apparentées) et de leurs proches.

Ces interventions peuvent prendre diverses formes: art-thérapie, musicothérapie, stimulation cognitive, activité physique...

Pour ce qui est des activités se déroulant en groupe, l'objectif est certe thérapeutique mais il vise aussi à faciliter les interactions sociales pouvant être désignées, de la part des participants, comme essentielles dans le maintien de leur qualité de vie et de leur intégration sociale.

Il existe un lien entre qualité de vie et capacité cognitive. Les chercheurs ont démontré que l'amélioration de la qualité de vie est directement liée au changement des capacités cognitives.

Pour ce qui est des interventions portant sur l'activité motrice, ces dernières sont le plus souvent centrées sur le maintien et/ou le renforcement de la puissance musculaire.
L'activité physique peut jouer un rôle préventif du déclin cognitif. La pratique d'une activité physique permet de réduire le risque de chronicisation de maladies auxquelles les personnes âgées sont souvent confrontées dont le déclin cognitif et la perte de mémoire font partie.

 

Au vu des bénéfices des interventions de type stimulation cognitive et activité physique pour la santé physiologique et sociale, il apparait tout à fait légitime de recommander ce type de prise en charge non médicamenteuse, pour les personnes atteintes de troubles cognitifs légers. Ces interventions thérapeutiques non médicamenteuses sont complémentaires à la prise en charge pharmacologique de cette pathologie nécessitant des compétences pluridisciplinaires faisant intervenir des professionnels d'horizon et de pratiques différents. (HAS,2008)